Ferme Broekelzenhoek

Rik de la ferme Broekelzenhoek

Carte d’identité de la ferme

  • Commune: Westouter (Heuvelland)
  • Province: Flandre Occidentale
  • Superficie totale: 40 ha (+ 25 ha de pâturage extensif dans une réserve naturelle)
  • Type d’exploitation : exploitation mixte biodynamique

Soutien

  • Superficie : 21 ha
  • Période : 2022-2026

La ferme évolue pas à pas

Rik est le fils d’un fermier, mais il n’a jamais vraiment connu son père. Il a fait une école d’agriculture et peu après avoir obtenu son diplôme, à l’âge de 24 ans, il a eu l’occasion de reprendre une ferme.

Il possède une belle ferme de 40 hectares dans le Heuvelland (Sud-Ouest de la Flandre).  Il s’agit d’une exploitation mixte avec une combinaison de cultures arables, de prairies temporaires et de pâturages permanents. Les principales cultures sont la luzerne, le trèfle rouge et quelques céréales.  Il fabrique également son propre fromage et vend de la viande biologique.

Rik est un véritable pionnier du cœur et de l’esprit et travaille en biodynamie depuis 1985. Il pratique l’agroforesterie entre les parcelles, avec plusieurs kilomètres de haies.  Dans le passé, il avait 120 vaches. Aujourd’hui, ce nombre a été réduit à 45 vaches, dont 10 à 20 vaches sont traites.

En tant qu’agriculteur, il veut faire la différence en produisant des aliments bons et sains dans le respect de la nature, sans utiliser de produits chimiques et en vivant lui-même de manière écologique.

Rik souhaite évoluer de plus en plus vers une « micro-ferme laitière », en mettant l’accent sur la transformation artisanale à petite échelle (il est passé de 120 à 45 vaches), en intégrant encore davantage sa ferme dans le paysage naturel, située au milieu d’une zone Natura 2000.

Compte tenu du paysage vallonné, Rik veut prendre des mesures pour améliorer la gestion de l’eau dans son exploitation. C’est pourquoi il veut construire davantage de rigoles (une sorte de ruisseau) et de bassins de rétention, en travers de la colline, pour ralentir l’eau et mieux la stocker. Rik veut combiner cela avec la plantation d’arbres sur le talus à côté des rigoles, le paillage (mulching) et la plantation de diverses plantes vivaces.

Rik est partisan du principe « moins, c’est plus » et en cela, il veut aller de plus en plus loin : moins de travail du sol et des soins pour un système résilient, qui élimine le besoin de pesticides et vous donne même plus de temps pour votre vie privée. Il souhaite également poursuivre ses expériences, entre autres en utilisant des plantes vivaces oubliées qui peuvent contribuer à moyen terme au régime alimentaire des vaches (diversité de leur alimentation).

Cette année, Rik a acheté des plants de graines pour un aliment alternatif pour son bétail afin de donner à ses vaches une alimentation la plus riche possible. Il a également semé différentes nouvelles varietés telles que des pois semés dans le seigle ou l’herbe, du trèfle, de la luzerne et du plantain lancéolé. 

En piétinant le sol, Rik permet la création de microclimats dans lesquels les plantes poussent mieux. De plus, il souhaite planter 50 saules têtards chaque année et se prépare à planter des vergers où les vaches pourront paître. 

L’année prochaine, Rik voudrait entre autres continuer les plants et les graines pour les cultures pérennes, planter des arbres fruitiers, acheter une machine de sursemis et creuser des swales et deux puits. 

Il a cessé de labourer et applique la rotation des cultures, les cultures associées, le semis direct des cultures, les cultures dérobées, etc. Il possède 8 hectares d’agroforesterie et 6 kilomètres de haies.

Il veut créer un microclimat dans sa ferme et transformer toute la colline sur laquelle se trouve la ferme en un lieu où la nature et l’agriculture se rencontrent, le tout en coopération avec ses voisins.  Rik a planté des haies tout autour des parcelles, pour la biodiversité, mais aussi pour apporter de la fraîcheur (la fraîcheur du matin persiste plus longtemps) et pour créer un microclimat, coupant le vent.

Il pratique également l’agroforesterie sur un certain nombre de parcelles, avec des arbres fruitiers qui sont utilisés pour faire du jus (principalement des variétés anciennes de pommiers). Entre les arbres, les vaches peuvent paître en alternance.

Objectifs

Biodiversité & Farming for Climate

RESTAURONS LA BIODIVERSITÉ

Agroforesterie

Alimentation durable @Farming For Climate

RENDONS L’ALIMENTATION PLUS DURABLE

Transformation artisanale des produits laitiers

Préserver l'eau @ Farming For Climate

AMÉLIORONS LA QUALITÉ DE L’EAU

Améliorer la gestion de l’eau grâce aux swales et aux réservoirs de rétention.

Sequestration du carbone @Farming For Climate

SÉQUESTRONS DU CARBONE DANS LES SOLS

Prairies extensives permanentes, agriculture sans labour

Partage des connaissances @Farming For Climate

ENSEIGNEMENT & PARTAGE